Perte auditive

     

     

     

Perte auditive

     

     

Quels sont les différents types de surdité ?

La surdité neurosensorielle

Description

La surdité neurosensorielle est une restriction fonctionnelle aussi bien de l'organe de l'ouïe (les cellules ciliées qui convertissent les ondes sonores) que des parties nerveuses. Une détérioration dans l'oreille interne empêche la retransmission de certaines fréquences au cerveau, avec pour conséquence l'absence de perception ou une perception altérée du son dans sa globalité. La perception auditive est différente, avec une suppression des signaux vocaux de hautes fréquences comme les sons p, k, f, h, s, ch, par exemple. Ceci a des conséquences négatives sur la compréhensibilité de la parole; des mots ou même des voyelles similaires conduisent à des erreurs d'audition. Dans le cas d'une surdité neurosensorielle, la perception du niveau sonore reste quasi identique, mais la parole se modifie en termes d'image sonore. Globalement, la perte fonctionnelle peut être compensée avec succès grâce à une aide auditive adaptée. S'il s'agit d'une surdité totale, un implant cochléaire peut permettre de recouvrer l'ouïe.

Causes

La cause principale d'une surdité neurosensorielle est la détérioration de l'oreille interne due au bruit. On peut retrouver parmi ces causes les infections virales comme les oreillons, la rougeole et la rubéole ainsi que la dégénérescence liée à l'âge (presbyacousie), une surdité d'origine génétique, des tumeurs, des traumatismes crâniens et une surdité brusque.


La surdité neurosensorielle

Trouvez l’aide auditive adéquate en obtenant gratuitement le conseil d'un expert

La surdité de transmission (perte auditive conductive)

Description

La surdité de transmission représente une forme de surdité dans laquelle les vibrations des ondes sonores ne peuvent pas être transmises à l'oreille interne intacte en raison d'une anomalie au niveau de l'oreille moyenne ou de l'oreille externe. Cette perturbation du transport mécanique du son a pour conséquence une diminution de l’acuité auditive. Les signaux vocaux, notamment, ne pouvent plus être perçus clairement. Cette aggravation de la capacité auditive s'étend uniformément sur toutes les fréquences. On différencie la surdité de transmission provisoire et la surdité de transmission permanente.

Une surdité de transmission provisoire se produit par exemple lors d'un blocage des osselets suite à une otite moyenne. Elle peut être traitée par des médicaments ou une opération. Dans le cas d'une surdité de transmission permanente, il s'agit d'une anomalie durable de la transmission des sons à l'oreille interne. Celle-ci peut être compensée largement voire entièrement en augmentant par exemple la pression acoustique avec une aide auditive.

Causes

Les causes d'une surdité de transmission peuvent être multiples. Dans une perspective thérapeutique, il est essentiel de déterminer s'il s'agit d'un problème provisoire ou permanent de l'oreille interne ou externe. Les causes provisoires sont, entre autres, la présence d'un bouchon de cérumen (cerumen obturans), d'un corps étranger dans le conduit auditif ou une otite externe (otitis externa). Les anomalies permanentes sont par exemple représentées par des malformations du pavillon, du conduit auditif, des otites moyennes chroniques ou un trou dans le tympan.

L'otosclérose peut également être une cause de surdité de transmission permanente. L'otosclérose est une maladie de l'os qui entoure l'oreille interne. Une ossification se produit dans la zone de la fenêtre ovale du limaçon, ce qui entraîne un raidissement croissant de la plaque de l'étrier.


Trouble du traitement auditif et de la perception auditive

Le trouble du traitement auditif et de la perception auditive désigne une restriction de la perception auditive. Dans de rares cas, il peut également porter atteinte au système nerveux central. L'oreille externe n'est le plus souvent pas touchée.

Trouvez l’aide auditive adéquate en obtenant gratuitement le conseil d'un expert